La Lanterne (politique, sujets de société)

10 février, 2011

Marine Le Pen à la barre, à la veille de 2012

Classé dans : Politique — llanterne @ 22:59

Marine Le Pen à la barre, à la veille de 2012 dans Politique latern

Marine Le Pen a été élu présidente du Front National, assez largement, face à son opposant Bruno Goldnisch. Elle espère non seulement rééditer aux prochaines présidentielles, l’exploit de son père en 2002, qui s’était qualifié pour le deuxième tour, mais elle espère même faire mieux encore, galvanisée par sa remontée dans les sondages. Par ailleurs, l’avènement de la fille Le Pen a des conséquences sur le plan idéologique. La sémantique n’est plus la même, signant la clôture définitive de l’après-guerre, dans l’ensemble de la classe politique française. Fini les références à l’occupation, ou la décolonisation, l’Algérie… « Tout cela est rendu aux Historiens »

Avocate de formation et députée européenne, il est vrai, Marine Le Pen est un peu moins diabolisée. Elle explique toujours qu’elle a découvert que son père faisait de la politique, à l’âge de huit ans, lors de ce fameux attentat de la Toussaint 1976 (vingt kilos de dynamite qui firent sauter tout un immeuble, sans faire de victimes !)… Elle explique que son père relativise, ce qui lui a été utile, arrivé à l’âge adulte. Elle a commencé à l’accompagner sur le terrain, dans la vie politique, lors des élections municipales de 1983, dans le XXe arrondissement à Paris. C’est aussi l’année de la percée électorale à Dreux. Dans son dernier ouvrage, publié en 2006, elle tentait habilement de livrer son éclairage sur un certain nombre d’évènements. Il y a toute une ambiance autour du père, et elle tente d’effacer cette image parfois malséante, liée à ces propos récurrents qui ont toujours nourri la suspicion. Elle explique qu’il a été maladroit, qu’il a blessé… Mais qu’il a 83 ans, que c’est un enfant de la guerre, qui a perdu son père alors qu’il avait quatorze ans, car on établit des hiérarchies à l’aune de sa sensibilité personnelle… Ca serait son trait de caractère, car il sait que l’on est peu, entre les mains du destin. Elle rétorque notamment que cette tendance à la relativisation de son père, l’a fait souffrir… Elle se présente en femme de son époque, avant tout dans l’immédiateté et dans le sentiment, répètant fréquemment, que ce qui compte pour elle, c’est l’avenir…

Née en 1968, Marine Le Pen se revendique d’ailleurs d’un héritage sociétal sur le divorce ou l’avortement… Mais le paradoxe, c’est aussi qu’elle se soit imposée récemment, en s’attaquant à l’un des purs produits de cette dérive libertaire, lorsqu’elle dénonça avec une rare efficacité, les dérives sexuelles de Frédéric Mitterrand. Autre paradoxe, elle s’est enracinée dans le Nord de la France, dans son fief d’Hénin-Beaumont, dans une critique serrée de la mondialisation. Certes, déjà du temps de son père dans les années 80, les effets de la mondialisation, en détruisant les emplois des ouvriers, mais aussi en essorant les indépendants, commerçants, petits patrons, avaient rassemblé dans le même camp des victimes, deux électorats, jadis adversaires de classe. Le Front National étant ainsi devenu le premier parti ouvrier de France. La critique de gauche de la mondialisation libérale, s’arrête toujours au sujet tabou de l’immigration. C’est aussi pour cette raison majeur, que les grands dirigeants souverainistes, comme Séguin ou Chevènement, ne sont jamais parvenus à réunir l’ensemble des suffrages populaires, dans les débats autour des grands référendums européens.

Sur ce sujet, dans une habile évolution sémantique, Marine Le Pen, elle-même, parle moins d’immigration que son père, et plus d’Islam. Elle reprend, là aussi, l’ancien discours de la gauche. En particulier du PCF et de Georges Marchais dans les années 80, mais qui a été abandonné dans un virage sémantique et idéologique par Robert Hue puis Marie-Georges Buffet, au début des années 1990, sous la poussée de certains courants (notamment trotskistes, analyse-t-on souvent). Un discours qui prône une laïcité rigoureuse, s’attaquant aux féodalités d’argent et prenant même parti contre ces délinquants qui pourrissaient la vie des autres, en particulier des plus modestes. Sur la scène politique européenne, aux Pays-Bas, en Italie, des mouvements dits populistes, font sinon leur irruption sur la scène politique et entrent dans des coalitions gouvernementales. Et Marine Le Pen en a tiré des conclusions stratégiques… En 2007, Nicolas Sarkozy a versé dans une forme de populisme, coupant le Front National d’une base électorale, qu’il ait ainsi parvenu à s’attirer. Certains politicologues et analystes s’accordent même pour dire, que c’est bien cette habile stratégie, qui vient principalement expliquer son excellent score enregistré au 1er tour. Mais depuis les dernières élections régionales, le Front National a réopéré une sérieuse poussée électorale, alors que certains sondages récents, créditent Marine Le Pen de 20 % d’intentions de vote aux prochaines présidentielles, faisant d’elle un « troisième homme » potentiel.

Jean-François Copé dénonce au sein de l’UMP, par exemple, tout accord. Mais au sein du grand parti de la majorité, le collectif de la Droite Populaire – réunissant une trentaine de députés -, a renoué avec le vieux slogan,« pas d’ennemi à droite ». Alors quel positionnement concret pour la droite, vis-à-vis du FN ? Comment ces complexes oppositions idéologiques, au sein de la majorité, pourraient-elles bien se traduire ? Irait-t-on alors, le cas échéant, vers une éventuelle recomposition des droites, face à un FN rebondissant au 1er tour ? Autant de questions et d’énigmes posés, qui trouveront des réponses, dans quelques mois. 

                                                                                                                                        J. D.

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.

Demandeur d'emploi |
OKL-GOLP'S CENTER |
Interdit bancaire? Enfin le... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | homosexualiteethomoparentalite
| misoprostolfr
| paroxetinefr