La Lanterne (politique, sujets de société)

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 7 juin 2011

7 juin, 2011

Europe Ecologie – les Verts : Cohn-Bendit éliminé

Classé dans : Politique — llanterne @ 15:37

Europe Ecologie - les Verts : Cohn-Bendit éliminé dans Politique latern

Lors du dernier congrès d’Europe Ecologie -les verts, à la Rochelle, Cécile Duflot a assuré sa réelection, en tant que secrétaire nationale du mouvement. Le vote des militants s’est porté très nettement, en sa faveur, arrivant loin devant Cohn-Bendit. Un meurtre politique du patriarche, qui relève de la symbolique forte chez les verts, et stratégiquement parlant, un modèle du genre. Paradoxal également, dans un parti positionné à gauche, où la tradition partisane est pourtant la plus ancienne. Mais ce qui accomplit aussi, dans une approche freudienne, les dernières volontés du défunt…

Cohn-Bendit était le dirigeant légitime du mouvement. Grâce à lui, les verts avaient fait jeu égal avec les socialistes et la majorité, aux dernières élections européennes. Il était le « sauveur venu d’Allemagne », auréolé de son aura mythifiée de héros générationnel de mai 68. Mais seulement, « Dani le Rouge » se refuse à toute compromission. Dans une approche sociologique, il était à même d’incarner cet électorat d’urbains diplômés, travaillant dans les services, nés de la génération de mai 68, et baptisés « les bo-bos ». C’est lui, qui aura poussé les verts à s’élargir, à s’ouvrir. Mais cet éternel adolescent avait déjà refusé son rôle historique, par fuite des responsabilités, et par rejet épidermique de l’image du dirigeant.

D’ailleurs, Cohn-Bendit qui est réellement à l’origine de ce mouvement d’Europe-Ecologie, ne voulait pas d’un candidat vert aux élections présidentielles. Mais il voulait une liste commune avec les socialistes, conduite par Dominique Strauss-Kahn, avec qui il partage nombre de points communs. Ils sont tous deux des hommes de gauche, libéraux libertaires, partisans de la mondialisation heureuse et l’Europe est leur patrie. Mais la sortie fracassante de DSK, a tué ce projet. La presse écrite et les médias en tous genres (radio / tv), nous ont rabattu les oreilles, ces deux derniers mois, avec leurs percées éclatantes dans les sondages, qui ne résolvent rien, conjurant le reste provisoirement, que ce soit les déstabilisations liées aux piètres prestations publiques, les maladresses, l’absence de programme et le fait que les verts n’ait pas de réels candidats. Si ce n’est l’ancienne juge d’instruction, Eva Joly, et à côté d’elle, l’ancien présentateur d’Ushuaïa, Nicolas Hulot. Mais les militants n’aiment ni Eva Joly, ni Nicolas Hulot. L’une parce qu’elle n’est pas environnementaliste, et qu’elle s’est ralliée à eux par opportunisme, donnant l’impression de réciter une leçon apprise par coeur. L’autre parce qu’il n’est ni de gauche, ni vert, que c’est un ancien présentateur, qui a gagné beaucoup d’argent à la télévision, et qui n’a jamais milité pour la régularisation des sans-papiers, chère à Dominique Voynet, et le mariage homosexuel, cher à Noël Mamère.

Les verts sont ainsi empêtrés dans leurs contradictions idéologiques, leur absence de prépondérance et leurs querelles intestines. D’ailleurs, au travers de leurs précédentes candidatures aux présidentielles, les candidats verts ne sont jamais parvenus à passer la barre fatidique des 5 %, que ce soit en 2002 et 2007. Le phénomène Europe Ecologie-les verts semble bel et bien enterré avec son défunt dirigeant, assassiné ou plutôt suicidé à La Rochelle. Le mouton à cinq pattes n’existe pas. Ou plutôt si, il s’appelait Daniel Cohn-Bendit…

                                                                                                                                                                         J. D.

Demandeur d'emploi |
OKL-GOLP'S CENTER |
Interdit bancaire? Enfin le... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | homosexualiteethomoparentalite
| misoprostolfr
| paroxetinefr