La Lanterne (politique, sujets de société)

20 septembre, 2010

Charte éditoriale

Classé dans : Charte editoriale — llanterne @ 11:23

Au travers de cet espace de liberté (référence au journal « La Lanterne » (1868-75), à l’existence éphémère et au premier éditorial resté célèbre), nous avons l’ambition de faire entendre notre voix sur l’actualité, en apportant une analyse critique, et en la relayant sans prétention aucune.

Nous sommes animés par l’intime conviction que c’est en retrouvant sa vocation que la France retrouvera confiance en elle, sa place dans le monde et son rayonnement, son rôle particulier, sa pierre à l’édifice.

C’est en pariant sur ses forces vives, qu’elle redeviendra prospère ; c’est en affirmant l’originalité de sa civilisation qu’elle sera écoutée et respectée.

Nous devons veiller à ce qu’aucune communauté ne s’érige en contre-société.

Nous sommes attachés au respect de la diversité dans son ensemble et de valeurs fondamentales, telles la famille.

Nous sommes attachés d’un point de vue sociétal, à des questions telles le respect de la vie, du handicap, d’une certaine éthique en matière scientifique et médicale, parce que c’est là, l’intérêt de la société toute entière.

Nous nous retrouvons dans des valeurs judéo-chrétiennes, persuadé que outre leurs fondements incontestablement généreux,  les idéaux de 1789 ont cru qu’ils pourraient transcender la religion et Dieu, faisant référence à des valeurs dont ils ont asséché la source chrétienne, ce qui leur a valu sans étonnement, de dépérir et de n’être plus guère respectés aujourd’hui.

Cette profession de foi faite, nous avons une claire conscience que les difficultés actuelles sont insondables.

Les acteurs politiques sur la toile apportent leurs analyses parfois précieuses, parfois stupides ou dangereuses et dessinent leurs solutions.

Notre héritage n’est précédé d’aucun testament.

S’il y a résolument un héritage, il n’y a pas ou il n’y a plus de testament de nos jours, les tenanciers du pouvoir, politique, économique, médiatique, intellectuel nous semblant les enfants gâtés d’un système, qui croit se construire lui-même en ne laissant rien à ses filles et ses fils.

Notre positionnement transcende enfin et surtout les traditionnels clivages politiques et toutes logiques partisanes.

Demandeur d'emploi |
OKL-GOLP'S CENTER |
Interdit bancaire? Enfin le... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | homosexualiteethomoparentalite
| misoprostolfr
| paroxetinefr